Introduction à l'investissement dans les marchés boursiers

Actions, obligations, cryptomonnaie, … Investir est un sujet si intéressant ! Pour le voir de cette façon, tu dois franchir la première barrière, en apprenant les bases. Cet article guidera tes premiers pas dans le monde de l’investissement, mais je t’invite à faire tes propres recherches. Personne ne te sert mieux que toi-même.

Un aspect essentiel de la liberté financière est évidemment de faire de l’argent. L’investissement en actions n’est pas seulement un excellent moyen de faire de l’argent. Il a l’avantage de le générer de façon passive.

Imagine, tu attends un ami dans ton bar préféré. Le serveur t’apporte la bière blanche que tu as commandée. Ton ami, comme d’habitude, est en retard, alors tu vérifies ton broker, et BIM, tu as gagné 100CHF, sans rien faire.

Bien sûr, comme nous allons le voir, la vie n’a pas que des bons côtés. Investir implique une gestion des risques, une stratégie, un contrôle des émotions et un peu d’étude avant de se lancer. Investir dans les actions peut être accessible à tout le monde, et peut nécessiter moins d’une heure par mois. Il suffit d’étudier le sujet avant.

Je ne le dirai jamais assez. Je t’encourage fortement à étudier ce sujet et à vérifier les différentes sources d’information. Recherche des sources d’information sérieuses, ne lis pas seulement ce blog, plonge dans la littérature, les vidéos des forums.

Mais tu dois garder une chose à l’esprit. Les gros gains rapides, faciles et sûres n’existent pas ! Je le répète pour être sûr : “Les gros gains rapides, faciles, sûres n’existent pas !

Oui, cette publicité, à coté de “Félicitations ! Tu as gagné un Iphone 12 !”, qui t’assure que tu peux gagner 10'000 chf avec des actions en seulement 2 minutes est un mensonge. En fait, les deux publicités sont probablement fausses. C’est triste.

Alors s’il te plaît, pour éviter cela, consulte de nombreuses sources et forge ton propre point de vue. 🙂

Le but de ce premier post est d’expliquer les différents outils pour investir. Il est primordial de bien comprendre ces concepts avant de creuser plus en détail. Investisseurs avancés, prépare-toi, nous avons des tonnes d’articles prévus.

images/stock-graphs.jpg Le marché boursier peut être effrayant. Mais avec un peu d’étude, tout le monde peut y faire face.

Qu’est-ce qu’une action, des obligations ou des indices ?

La première étape de ta carrière d’investisseur est de comprendre comment tu peux investir ! Cet article passe en revue les principaux aspects des actions, des obligations et des indices. Tu peux ainsi mieux comprendre le fonctionnement général des investissements liés aux marchés boursiers.

Les actions

Une action, une part ou un capital social représente la part de propriété des actifs et des bénéfices d’une entreprise. Tu achètes une partie d’une entreprise, simplement en achetant une action ! Le prix de ton action augmentera ou diminuera en fonction des résultats de l’entreprise et de l’enthousiasme des autres investisseurs. En plus de cette fluctuation de prix, certaines actions te versent des dividendes, ce qui peut constituer un revenu complémentaire.

C’est génial, tu peux posséder une partie de ta société préférée ! Euh oui, mais non… Garde à l’esprit que tu possèdes une action émise par une société, tu ne peux pas entrer dans leur bureau et prendre la machine à café parce qu’elle est “à toi”.

Cette action est une partie des actions de la société. Grâce à elle, tu peux avoir accès aux assemblées et aux votes des actionnaires de la société, ainsi qu’aux dividendes, s’il y en a.

Les actions sont un excellent moyen d’investir. Cependant, il peut devenir assez complexe de choisir la bonne opportunité, au bon moment. Tu peux placer une partie de tes économies sur une société qui semble avoir un bel avenir, et un virus arrive. Après une semaine, le prix de l’action a baissé de 50%, tu vends et tu jures de ne plus jamais t’approcher des actions.

Un an plus tard, tu es encore plus déçu quand, en lisant ton journal, tu vois que le prix s’est redressé. Tu aurais doublé ton montant initial. Tu aurais même pu gagner plus si tu avais attendu que l’action soit sous-évaluée. Tu ne toucheras plus jamais aux actions.

De nombreuses stratégies t’aideront à éviter de te retrouver dans cette situation. N’oublie pas que l’investissement est très psychologique. Tu dois être préparé. Tu dois avoir un plan. Suivre un plan est beaucoup plus facile et probablement plus efficace des milliers de fois que de suivre tes émotions. Tes émotions peuvent te conduire à tes pires choix d’investissement.

Ces plans seront brièvement décrits dans les prochains articles. Pour le moment, restons sur les actions et les questions qui peuvent te venir à l’esprit.

Comment puis-je gagner de l’argent avec des actions ?

Tu veux ta part des bénéfices de l’entreprise, et tu as raison. Tu leur fais confiance en investissant, tu mérites une part du gâteau.

Le premier gain qui peut t’arriver est une augmentation du prix de l’action, ce qui entraîne une plus-value. Une société dont les revenus augmentent attirera des investisseurs, puis fera augmenter le prix de ton action.

Le deuxième est un dividende, la société te donne de l’argent direct, correspondant à un pourcentage de la valeur de ton action.

Qui dirait non à une source de revenus ? Personne, c’est vrai. Les dividendes sont merveilleux, l’argent gratuit arrive de temps en temps.

Cependant, tu dois garder à l’esprit que dans de nombreux pays, comme la Suisse, cela est considéré et imposé comme un revenu. Tu paieras des impôts sur tes dividendes.

Les entreprises ont une alternative intéressante pour redistribuer leurs bénéfices : Racheter des actions. La société rachètera une quantité déterminée de ses actions, ce qui augmentera la valeur de tes actions. Indirectement, tu gagnes de l’argent.

Pourquoi les entreprises vendent-elles des actions ?

Les entreprises vendent des actions pour lever des fonds. En vendant une partie de l’entreprise, de nouveaux fonds arrivent, qu’ils peuvent ensuite utiliser pour augmenter la croissance. Tout le monde y gagne, ils reçoivent ton argent, tu obtiens une partie de leur profit, et tu peux ensuite récupérer ton argent en vendant les actions.

Cela semble assez facile, alors pourquoi les entreprises ne vendent-elles pas un nombre illimité d’actions ?

C’est assez simple. Chaque fois que l’entreprise vend un nouveau titre, augmentant ainsi l’offre, elle diminue la valeur des titres déjà émis. L’offre augmente, mais la demande reste la même. C’est la loi de l’offre et de la demande. Tu peux trouver une bonne explication visuelle de ce principe ici.

Les obligations

Une obligation est un prêt entre toi et un emprunteur. Cela peut être des gouvernements, des villes ou des entreprises. Les obligations sont composées d’un montant prêté à l’emprunteur appelé valeur nominale, et d’intérêts appelés coupon, qui peuvent être fixes ou variables.

Pour comprendre cela, nous prendrons l’exemple d’une obligation d’une valeur nominale de 100 CHF, un coupon de 5% et une échéance de 10 ans. Après avoir payé 100 CHF pour obtenir l’obligation, tu obtiendras 5% de sa valeur par an, qui sont généralement payés semestriellement. Ton obligation arrivera à échéance 10 ans plus tard, tu recevras alors en retour la valeur nominale, soit 100 CHF. Cela te permettra de générer un revenu passif pendant dix ans.

C’est un excellent moyen de sécuriser ton argent. Certaines obligations, comme celles qui sont garanties par le gouvernement, sont considérées comme extrêmement sûres. Personne ne peut imaginer que des pays comme la Suisse ou les États-Unis ne puissent pas rembourser la valeur nominale. La sécurité de ces obligations peut être comparée à celle de l’argent liquide ou de l’or.

La qualité d’une obligation est souvent évaluée par des services privés, comme Standard & Poor. Pour le S&P, la notation va de AAA à BBB-. Les obligations AAA sont généralement émises par le gouvernement, elles ont une excellente qualité, mais souvent un rendement faible ou négatif. Les obligations moins bien notées ont un coupon plus élevé, mais sont moins fiables pour le payer.

Le fait que les obligations peuvent générer un revenu passif avec le coupon et leur sécurité en font un moyen intéressant de sécuriser ton portefeuille. Imagine le crash de la bourse. Si tu as des obligations, cela peut grandement t’aider à absorber cette baisse, en atténuant l’impact psychologique.

Détermination des prix

Le prix de l’obligation peut varier en fonction de nombreux facteurs, des taux d’intérêt, de la qualité du crédit de l’entreprise, etc. Par conséquent, son prix est différent de sa valeur nominale. Examinons cette variation de prix, en analysant l’influence du taux du coupon.

Une propriété intéressante des obligations est que leur relation de prix avec le coupon est inversée. Prenons l’exemple d’une obligation qui a une valeur nominale de 100 CHF avec un coupon de 4%. Chaque année, tu gagnes 4 CHF sous forme de coupon.

Maintenant, imagine que l’émetteur diminue le coupon des obligations futures à 1%. Ton obligation qui paie encore 4 % aura plus de valeur. Son prix a augmenté.

C’est le contraire. Si le taux d’intérêt augmente, la valeur et le prix de ton obligation diminuent.

images/phang-nga.jpg

Obligation, Jean Obligation… Tudu tudu dududu! L’or n’a que bien se tenir

Indices

L’indice est une méthode de mesure indiquant les performances en regroupant les actifs selon des critères. Les critères peuvent être les 30 plus grandes sociétés américaines cotées en bourse, comme le Dow Jones, ou les 500 plus grandes, comme le S&P 500. Ces indices sont un excellent indicateur de la santé des entreprises américaines à grande capitalisation. D’autres indices américains bien connus sont le Nasdaq et le Russell 2000,

Pour la Suisse, l’indice le plus connu est le SMI, qui contient les 20 plus grandes valeurs suisses. Les autres indices suisses sont :

Les indices sont la base d’une stratégie d’investissement à large spectre. Son but est de répliquer les indices, de manière passive, pour investir dans une large sélection d’actions.

Cette stratégie permet de réduire la volatilité du portefeuille. Si la valeur d’une entreprise baisse, cela aura un impact mineur sur l’indice, et donc sur le portefeuille. Pour investir dans des indices, le type d’investissement le plus facile est celui des ETFs.

ETFs

Dans quelles actions devrais-je investir ? C’est une question simple qui implique un processus de réflexion complexe. L’ETF est un atout qui peut t’aider à résoudre ce processus et à atteindre tes objectifs d’investissement.

Les Exchange Traded Funds représentent une sélection d’actifs, tels que les actions, les obligations, les matières premières, … Les ETF regroupent généralement des actifs qui ont des caractéristiques similaires. Ceux-ci peuvent être :

C’est une excellente méthode pour diversifier, simplifier et stabiliser la volatilité de ton portefeuille. Certaines stratégies d’investissement reposent sur l’achat de 3 ou 4 ETFs différents. Ce genre de stratégie, qui peut être comprise et appliquée par tout le monde, a de bons résultats à long terme.

Ces fonds peuvent être gérés activement ou passivement. Un ETF NASDAQ consiste à copier l’indice. Cela implique moins de travail qu’un ETF basé sur la valeur, qui implique un processus de sélection de titres. Le processus de gestion active a un impact sur les frais de fonds, les fonds gérés passivement ont généralement des frais moins élevés.

Les ETF ont l’air complexes, mais on les achète simplement comme des actions.

Et comme les actions, certains ETF versent également des dividendes. Quelle bonne nouvelle ! Ils conservent généralement les dividendes de leurs actions et les redistribuent de manière égale chaque trimestre. Ces ETF sont appelés des fonds de distribution. D’autres, appelés fonds d’accumulation, réinvestissent les dividendes, ce qui a un impact indirect sur ton investissement.

Autres investissements liés à la bourse

Il existe de nombreuses alternatives d’investissement, telles que les options, les contrats à terme, les actions privilégiées, les convertibles… Je ne les expliquerai pas dans ce post, car il ne sera pas soumis aux articles sur l’investissement.

Suivre le principe KISS (Keep It Simple Stupid) est très bien. Garder ton portefeuille simple et facile à comprendre est un excellent moyen d’éviter les maux de tête et les situations complexes tout en le rééquilibrant ou en investissant du nouvel argent. Simple ne veut pas dire mauvais et t’apporte une meilleure vision de l’état de ton portefeuille.

Ces alternatives peuvent aussi être bénéfiques dans certaines situations vraiment spécifiques, qui demandent de l’expérience et des compétences pour les repérer. Alors si tu te sens aventureux ou simplement curieux, je t’encourage à visiter investopedia.com, une vraie mine d’or.

J’espère que cet article t’a été utile et que tu as appris quelque chose. N’hésite pas à laisser un commentaire si tu as une question ou des remarques.